One
Select issue
Year Issue
Article search ?
Author
Add authorDel author
Keyword
Add keywordDel keyword
Full text

all these words
this exact wording or phrase
one or more of these words
any of these unwanted words
Year
till
Privacy Policy

_________________________________

 
Two
You are here: Home Archive 1955 Reliefgenerationen und plio-pleistozäner Klimawandel im Hoggar-Gebirge (Zentrale Sahara)

Article details

Reliefgenerationen und plio-pleistozäner Klimawandel im Hoggar-Gebirge (Zentrale Sahara)

DOI: 10.3112/erdkunde.1955.02.03
Year: 1955
Vol: 9
Issue: 2
Pages: 100-115
Summary:

Le premier but de cet article est d'étudier la
genèse de la géomorphologie du Massif du Hoggar (Sahara
central). Celle-ci se compose de l'interférence des phases
endogènes (pluto-tectoniques) et exogènes (morphoclimatiques).
Le deuxième but en est plus particulièrement
l'histoire climatique du Hoggar au plio-pleistocène dans le
cadre de l'ensemble du Sahara. En dehors de mes propres
recherches, y seront discutés les travaux récents de Balout,
Bordet, et particulièrement ceux de Kubiêna.
Ce deuxième but est d'expliquer principalement dans le
Massif du Hoggar et ses environs éloignés l'existence de
trois périodes anciennes du climat humide: tertiaire, pleistocène-
moyen et holocène. L'âge approximatif de ces périodes
sera déduit de leurs relations avec les périodes d'éruption
volcanique, de l'étude comparée de leurs couches successives
et du degré de conservation de leurs formes originelles.
L'on y insistera et sur l'aspect caractéristique et sur la
durée particulière de chacune de ces périodes, car leur effet
sur la géomorphologie (effet morphoclimatique) dépend de
ces deux facteurs.
La période tertiaire humide (tertiaire ancien jusqu'au
mio-pliocène) a duré, avec des interruptions, beaucoup des
millions années et a eu pour résultat la création des pénéplaines
très étendues et aujourd'hui surélevées; des couches
d'argile rouge témoignent de leur climat tropical de savane
aux alternances annuelles de sécheresse totale et d'humidité.
La deuxième période pluvieuse correspond à une période
froide de pleistocène moyen (peut-être le «Alt-Riss», c'est
à dire la phase la plus accentuée du Riss). Elle a duré
simplement quelques dizaines de mille d'années. Son
paléosol brun (« Braunlehm », « brown loam soil ») correspond,
selon Kubiëna, à un climat tropical ou subtropical
toujours humide sans périodes de sécheresse importantes.
Cette période par la construction des terrasses d'argile
sableuse et de «Parabelhangen» engendra une déformation
également très impressionnante des vallées du Hoggar.
La période pluviale réduite du holocène (néolithique) n'a
pas laissé des traces géomorphologiques dans le Sahara central,
mais seulement sur les confins de celui-ci.
Entre ces périodes humides se situent deux grandes
périodes au climat désertique prédominant: une période
pleistocène ancien et une afutre qui s'étend de la fin du
pleistocène jusqu'à nos jours (sauf la petite interruption
néolithique). Déjà dans la première période la construction
par l'érosion des vallées sèches actuelles et par la de
l'ensemble du relief actuel du Hoggar est déjà pour l'essentiel
effectuée. La deuxième période désertique a dégagé et
continué à façonner ces formes du relief.
La période désertique du pleistocène ancien commence
par deux phases volcaniques, celle des basaltes anciennes
et celle des laves acides, qui se succèdent sans intermédiaire;
elle se termine par les laves basaltiques moyennes. Dans
cette période sèche se situe la phase principale du soulèvement
du Hoggar. Corrélativement à la deuxième période
désertique (fin du pleistocène — holocène) se produit la
période basaltique plus récente qui dure jusqu'à nos jours.

Document Actions